Rencontre avec Pierre Patry

pierre_patry

Je vous l’annonce officiellement, j’ai un billet favorable pour les militants ayant été élevés par une mère infirmière et représentante syndicale. J’ai fait la rencontre de Pierre Patry lors d’un événement de Filaction, un partenaire financier de Metropolis bleu et de nombreux organismes culturels. J’ai découvert, tout dernièrement, que Pierre était non seulement le trésorier de la CSN, mais aussi le président du conseil d’administration de Filaction. Toutefois, c’est à titre de mathématicien qu’il a retenu mon attention.

 

Mathématiques et littérature

Comme vous le savez, Metropolis bleu ne recule devant rien pour développer la lecture chez les jeunes  et favoriser la persévérance scolaire. C’est ainsi qu’est né le projet DES CHIFFRES ET DES MOTS que je vous invite à découvrir en ligne. Je m’étais donc mise frénétiquement à la recherche de mathématiciens charismatiques, et lecteurs, pour les inviter à témoigner de leurs passions littéraires dans le cadre d’une initiative spéciale du Festival Metropolis bleu 2016. Pierre Patry est lecteur et mathématicien. Détenteur d’une maîtrise en mathématiques de l’Université de Montréal, il a enseigné cette matière durant quelques années, dans deux cégeps du Québec, avant de devenir élu syndical à temps plein.  Avant d’explorer tout le volet « engagement social » de sa fulgurante carrière, j’ai voulu savoir d’où lui venait cet engouement pour les chiffres… Et c’est là qu’on découvre que la passion syndicale et celle des chiffres ont pour origine commune… l’épicerie familiale. Pierre (car il a tout de suite voulu que je l’appelle par son prénom) n’a pas fait de mystère sur ses origines modestes et le milieu populaire qui l’a vu naître et grandir. Son père avait une épicerie située dans un quartier ouvrier et les inégalités sociales et la misère des gens l’ont marqué très tôt dans la vie. Bien qu’il n’ait pas lui-même vécu dans la pauvreté, il a très tôt voulu s’impliquer activement à la combattre et à lutter contre les iniquités sociales. Quant à la bosse des chiffres… elle lui vient certainement de papa, qui avait un talent incroyable pour le calcul mental et additionnait des épiceries complètes « à la cène près » sans jamais se tromper.

Frissons garantis !

Pierre Patry a donc toujours eu la bosse des chiffres. Mais qu’en est-il des mots ? Grand orateur et homme de parole, on comprend que son engagement syndical lui offre de nombreuses occasions de convaincre et mobiliser par le verbe. Au-delà des nombreux rapports sur les finances publiques ou l’environnement que ses tâches connexes l’amènent à parcourir, ou la lecture assidue de la prestigieuse revue française Alternatives économiques, j’ai voulu savoir s’il s’adonnait à quelques plaisirs littéraires coupables : et j’en ai trouvé ! Grand voyageur, mordu de théâtre, homme de famille très impliqué et golfeur à ses heures, Pierre a besoin de se plonger à l’occasion dans les noirs récits des polars scandinaves et islandais pour décompresser. Nous voilà lancés sur la piste des plus sombres et sordides histoires policières de Mankell, Dicker, Indridason ou Connelly : frissons garantis !

Les polars préférés de Pierre Patry (disponibles sur Amazon.ca)

51acH-mjm5L._SX304_BO1,204,203,200_ La femme en vert – Arnaldur Indridason
 41yk-W4LJWL._SX302_BO1,204,203,200_ Les morts de la Saint-Jean – Henning Mankell
 téléchargement La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joël Dicker
41UzNiJR3mL._SX366_BO1,204,203,200_ Le poète – Michael Connelly

Golf et littérature

J’étais déjà séduite par le mathématicien et le syndicaliste, mais j’ai tout simplement craqué lorsque j’ai découvert également un homme drôle et modeste à la fois. Nous nous sommes laissés en parlant de golf (une nouvelle passion pour moi) ; et Pierre de terminer notre entretien par une grande leçon de vie empreinte tout autant de sagesse que d’humour…

« J’ai commencé à aimer le golf

quand j’ai accepté que je ne serais jamais bon ! »