Mission et historique

Metropolis bleu en bref

Metropolis bleu est un organisme de charité qui a pour mission de réunir les gens de langues et de cultures diverses autour du plaisir de lire et d’écrire, permettant ainsi l’éclosion de la créativité et la compréhension interculturelle. La Fondation présente annuellement un Festival littéraire international et offre, tout au long de l’année, une gamme de programmes éducatifs et sociaux en classe et en ligne. Parce que l’écriture et la lecture vont bien au-delà du divertissement, ces programmes sont également utilisés comme outils thérapeutiques, de persévérance scolaire et de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

 

Nos valeurs

 

  • Diversité culturelle et linguistique
  • Promotion de la lecture auprès des jeunes
  • Rayonnement international
  • Qualité, respect et inclusion

 

Nos objectifs

  • Produire à Montréal un festival de littérature de niveau international où le multilinguisme est à l’honneur et où la littérature canadienne (anglophone et francophone) a une place de choix parmi la littérature étrangère de l’heure
  • Promouvoir les auteurs canadiens et québécois, et la vente de livres
  • Développer l’auditoire jeunesse par des programmes éducatifs novateurs et un Festival jeunesse
  • Soutenir les auteurs émergents et promouvoir les auteurs autochtones
  • Contribuer à l’essor du milieu littéraire et à sa saine écologie
  • Faire preuve de créativité et d’innovation
  • Attirer des touristes à Montréal
  • Devenir un Festival vert (par sa programmation autant que par ses actions)
  • Maintenir une saine gestion et rembourser le déficit accumulé progressivement

 

Historique

En 1996, trois écrivaines montréalaises membres de la Writers’ Union of Canada (Linda Leith, Ann Charney et Mary Soderstrom) organisent, en partenariat avec l’UNEQ (Union des écrivaines et des écrivains québécois), un événement littéraire d’un genre nouveau : « Write pour écrire ». Réunissant dans une même salle écrivains et lecteurs et faisant tomber les barrières linguistiques, l’événement sait toucher un large public, qui en redemande.

 

Linda Leith | Fondatrice

Linda Leith

Photo: Judith Lermer Crawley

Linda Leith décide alors de créer, en 1997, la Fondation Metropolis bleu, organisme à but non lucratif dont la mission est de « rassembler des gens de différentes cultures pour partager le plaisir de lire et d’écrire ». Créée par des écrivains et des lecteurs, pour des écrivains et des lecteurs, la Fondation poursuit sa lancée grâce au soutien de nombreux bénévoles, amis et partenaires.

 

Le tout premier Festival littéraire international de Montréal Metropolis bleu se déroule du 19 au 23 avril 1999. Il présente des événements en français, en anglais et dans les deux langues simultanément, la première session du Translation Slam Metropolis bleu, des activités en alphabétisation, des lectures, des entrevues sur scène et des tables rondes.

 

L’implication et la volonté des écrivains, des lecteurs et des bénévoles qui ont soutenu Metropolis bleu dès le début permettent à la Fondation d’élargir ses activités et de proposer, en plus de son festival annuel, toute une gamme d’activités éducatives à l’intention des jeunes, du primaire au cégep ainsi qu’un programme d’alphabétisation et littérature à Montréal et ailleurs.

 

Linda Leith est romancière, essayiste et traductrice littéraire et en 2011 elle a créé la maison littéraire Linda Leith Éditions et le magazine numérique Salon .ll.

 

Origine du nom « METROPOLIS BLEU »

Le nom « Metropolis bleu » est en partie inspiré du brillant essai philosophique intitulé On Being Blue, dans lequel l’écrivain américain Wiliam H. Gass analyse les multiples sens du mot « bleu », ainsi que son utilisation dans de nombreuses expressions : avoir les « bleus », être « bleu » de froid, avoir une peur « bleue », col « bleu », sang « bleu », cordon « bleu », etc.

 

Mais il est vite devenu évident que chacun avait sa propre interprétation. En effet, Metropolis bleu est la ville de l’imagination, une ville où il fait bon vivre, une ville ouverte à tous et à toutes les possibilités.